Les atouts de l’économie vendéenne, l’un des plus importants parcs d’activités de France

La Vendée construit son avenir… depuis longtemps ! Les Vendéens sont réputés pour leur dynamisme et leur fiabilité, comme en témoignent la réussite d’entreprises de renommée mondiale telles que Bénéteau, K.Line et Fleury-Michon parmi les plus connues. Agriculture, tourisme, mais aussi haute technologie, la Vendée est au centre d’un réseau d’échanges et de circulation. Un cadre idéal pour un tableau qui présente divers indicateurs au vert !

Des activités traditionnelles bien coordonnées, des chiffres-clés

Le tourisme est la première activité économique vendéenne. La Vendée, qui accueille chaque année plus de 2 millions de touristes, est le second département français de destination. Des liaisons autoroutières et TGV, 250 km de côtes, 140 km de plages, 2 îles, 5 ports de plaisance, un taux d'ensoleillement le plus important de la côté Atlantique, assurent le succès touristique du département.      
L'agriculture contribue pour 5 % de la valeur ajoutée de l'économie vendéenne et représente 8,5 % des actifs. Les surfaces agricoles occupent 77 % de la superficie départementale (55 % pour la France).   
Le secteur de la pêche génère plus de 4 000 emplois à terre et environ 1 400 emplois en mer. La Vendée possède plusieurs ports de pêche dont le plus important est celui des Sables-d'Olonne, 6e port de pêche français. L'ostréiculture représente 10 % de l'activité nationale.   
L'industrie vendéenne compte essentiellement des petites et moyennes entreprises, et occupe tous les secteurs d'activité, et notamment : l'agro-alimentaire, les industries de la mode, l'ameublement, la mécanique, la plasturgie et les automatismes.   
Dans les secteurs du commerce et de l'artisanat, la Vendée connaît la plus forte activité des pays de la Loire : 18 entreprises pour 1 000 habitants contre 14 pour la région. La Vendée compte plus de 7 000 commerces et occupe le 3ème rang national des départements les plus équipés en surface de vente d'hypermarchés et de supermarchés. L'artisanat compte plus de 8 900 entreprises, soit 150 métiers différents répartis dans quatre grands secteurs : le bâtiment (45 %), les services (27 %), la production (16 %) et l'alimentation (12 %). L'artisanat vendéen emploie 14 % des actifs.   
En résumé, un bel investissement des entreprises sur un territoire qui a bien développé l’esprit de communauté. S'installer en Véndée, c'est profiter d'une économie dynamique.

Des parcs économiques innovants, il y a de la vie dans les régions !

En Vendée, vous entendrez parfois du patois vendéen, et de plus en plus chaque année des mots comme « green », « tech », « emploi »… En effet la Vendée développe des filières de formations technologiques et supérieures et des pôles technologiques au cœur des campagnes, près des habitants.
Le Pôle innovation Automobile Sud Vendée met par exemple à disposition des pistes d'essais pour l’industrie avec du matériel de haute technologie et les compétences d'un ingénieur pour les projets techniques.
Comme partout, le numérique tient une place clé dans l’avenir économique. C'est à la fois un secteur en pleine croissance, créateur d'emplois et qui influence la compétitivité de l'ensemble du secteur privé et la modernisation des services publics (santé, éducation, formation, transport, culture...). Dans l’entreprise, l’usage des technologies numériques est générateur de croissance. Des enjeux dont sont pleinement conscients les acteurs institutionnels et économiques du territoire. Ceux-ci s’emploient à créer un terreau fertile pour les porteurs de projet d’entreprises tertiaires et de haute technologie numérique, avec par exemple l’équipement en fibre optique.
Les atouts économiques de la Vendée et son aptitude à la qualité de vie font que le département pousse aussi l’innovation du côté de l’économie sociale et solidaire.

BACK TO TOP